Grande victoire : l’Italie va interdire définitivement l’élevage d’animaux à fourrure

L'Italie va interdire définitivement l'élevage de fourrures

Dans Éthique animale, Bien-être animal, COVID-19, Interdictions de fourrure, Élevage d’animaux à fourrure, Notre travail – Élevage d’animaux à fourrure, Actualités récentes

ROME – 21 DÉCEMBRE 2021 – Aujourd’hui, la commission budgétaire du Sénat italien a approuvé un amendement qui fermera les 10 élevages d’animaux à fourrure restants du pays dans les six mois, faisant de l’Italie le 16e pays d’Europe à interdire l’élevage d’animaux à fourrure. L’amendement approuvé comprend unen Interdiction immédiate de l’élevage d’animaux à fourrure, y compris les visons, les renards, les chiens viverrins et les chinchillas, et fermeture de toutes les fermes à fourrure actives en Italie d’ici le 30 juin 2022.

Plus de 60 000 visons étaient élevés et tués chaque année dans des élevages italiens de cages à fourrure, uniquement à des fins de production de fourrure. Après avoir adopté une interdiction temporaire liée aux épidémies de COVID-19 dans les élevages de visons et à l’impact potentiel sur la santé publique, l’Italie a décidé aujourd’hui d’interdire définitivement l’élevage d’animaux à fourrure.

Simone Pavesi, Animal Free Fashion Area Manager de l’organisation italienne de défense des droits des animaux LAV, déclare :

« L’Italie est un pays plus civilisé, nous avons mis fin à une industrie cruelle, anachronique, injustifiable qui n’a plus de raison d’être dans une société civile où la valeur du respect des animaux, en tant qu’êtres sensibles, est de plus en plus répandue et enracinée.

Le vote historique de l’Italie pour mettre fin à la pratique cruelle de l’élevage de la fourrure, à la suite des récentes annonces de la France et de l’Estonie d’éliminer progressivement la fourrure, a été plus clair que jamais : la fourrure n’aura pas d’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.