Mon panier

Fermer

LA DOVITCH

Elles sont deux et se sont rencontrées par l’intermédiaire d’Isabel Marant, persuadée que ces deux filles ne feraient qu’une. Un an plus tard, Corine Moreau et Natacha Comestaz se sont en effet unies pour donner naissance à La Dovitch – un clin d’oeil au nom d’un père tzigane et péruvien que Corine n’a pas connu mais dont l’histoire vit en elle. Duo ultra complémentaire (l’une est styliste, l’autre est une experte en matières et fabrication), elles présentent aujourd’hui leur deuxième collection. Et comme c’est une histoire de famille, Luna et Pixie, les filles de Corine, sont aussi les égéries de la marque.

Un esprit gipsy, une silhouette ni tout à fait sportswear ni overdressed, un mix de matières et un match de couleurs : l’allure La Dovitch est à leur image, évidente, casual, nonchalamment chic. Des lignes pures ou astucieuses, des pièces qu’on s’approprie immédiatement et qu’on élit en base de dressing sans jamais tomber dans la réinterprétation de classiques : la ligne éditoriale se veut lisible avec un “je ne sais quoi“ de pointu qui change tout. Cette saison, elles plongent dans l’alpaga moelleux et le drap de laine assoupli, caressent le cuir comme la soie, militent pour la simplicité du jersey de laine, du molleton, du lin ou du coton lavé. Bourgogne, sapin, crème, bleu encre, noir et rose s’alignent en fil conducteur de la saison, également ponctuée de carreaux, de chevrons, d’all-over zigzagants et d’un paon coloré.

Confortable et sensuellement androgyne, leur vestiaire s’appuie cet hiver sur des pantalons oversized à taille haute à déboutonner en asymétrie, des pulls maxi à col réchauffant le menton, des jupes qui plongent au sol à réchauffer de petits blousons et de parkas cocons. Les blouses de peintre creusent un décolleté ni d’un coeur ton sur ton posé comme un pendentif, les combis d’aviateur à taille rabaissée et les robes aux volumes fluides soulignent discrètement le corps. Dans une fausse simplicité, les coupes jouent les vêtements hybrides telles que bermudas à volumes jupes-culottes et capes au corps de blousons. Franges, poches plaquées, fermetures à pressions, bords côtes XL, doublures de soie imprimée, plastrons plissés et cols officier : chaque détail est repensé et twisté. Une collection volontairement concentrée autour de vingt pièces, à combiner entre elles ou à d’autres pour composer des looks qui ne ressemblent qu’à soi.

Hello you !

Rejoignez-nous !